La Colocation de Clarisse (4)

Réconciliation


Clarisse ne vit pas Loki pendant plusieurs jours. Elle finit même par croire qu'il était parti définitivement et qu'elle ne le reverrait plus. Seulement voilà, elle s'était habituée à sa présence, si étrange soit-elle. Elle s'était habituée à avoir quelqu'un avec qui parler après les cours. Elle aimait bien se promener dans les rayons du supermarché et répondre aux questions de Loki qui lui demandait à quoi pouvait bien servir un ouvre-boîte ou une serpillière. C'était idiot et elle-même se demandait bien pourquoi il l'avait collée ainsi dès le début, qu'est-ce qu'il pouvait bien avoir à faire dans un supermarché, en somme, qu'est-ce qu'il faisait chez elle et pourquoi elle ne le virait pas, simplement et proprement. Mais la question était plus vaste. Clarisse ne le connaissait réellement que depuis quelques jours. Le reste de la vie de Loki n'était constitué pour elle que des choses qu'on lui avait rapportées... Quand elle l'avait vu pour la première fois, elle n'avait pas compris, car Loki est un personnage de fiction. Cependant, ce soir-là, il se tenait devant elle, il lui avait parlé et il avait imposé sa présence. Avant, c'était les comics, les films, les contes, bref tous les autres qui répandaient ce que eux pensaient de la vie de Loki . Aujourd'hui, il y avait le vrai Loki, celui de chair et d'os, celui qu'elle avait vexé la veille. Et de cette expérience personnelle, elle n'en tirait qu'une conclusion : Loki était une présence attachante. Son orgueil allait très mal avec sa candeur et c'était ça qui faisait son charme.
Non... ! Clarisse n'allait tout de même pas sympathiser avec ce meurtrier... ? Elle n'allait pas devenir l'amie d'un traître ! De cet homme qui semblait surtout vouloir tuer ses amis, ses proches, sa propre famille ! et tout ça par soif de pouvoir... Non, Loki était un être détestable, c'était le méchant de l'histoire, celui contre lequel se battent les héros ! Non, Clarisse ne pouvait pas tomber dans un pareil cliché, elle ne pouvait pas avoir envie de le retenir ! Toutes les valeurs que ses parents, son entourage, ses professeurs lui avaient inculquées seraient caduques si jamais elle cédait à cette tentation de garder chez elle quelqu'un qui marchait aux côtés du Diable.
Et pourtant, ce soir-là, quand Clarisse trouva Loki endormit sur son canapé, elle le réveilla doucement en lui disant :
-Je suis désolée, je n'ai pas été très sympathique la dernière fois... Je m'excuse. Vous avez vos défauts, certes, mais je ne suis personne pour critiquer ce que vous avez envie de faire de votre vie... Après tout, vous avez raison, moi non plus je ne sais vraiment... comment dire... ? assumer la voie que j'ai choisie ?
Il ne répondit qu'une chose, les yeux fermés, un bras dressé en direction du plafond, à moitié vaincu par le sommeil :
-Que m'importe vos idées, Terrienne ! Je vous dominerai tous, un jour !



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La fille de l'air (13)

Dies Contemptio (13)

Épiphanie (4)